dimanche 17 avril 2011

Histoires élastiques













5 commentaires:

  1. The pull-out method :
    Monsieur Van Hove ne manque pas de piquant !
    Il nous le prouve à nouveau avec cet opus inspiré du coïtus interruptus dont il a le secret... Mon cher Pierre sortez de ce corps.
    Coquinement votre, Stephie.

    RépondreSupprimer
  2. je vous remercie pour votre commentaire.
    Je vous souhaite une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Cher Ginkgo (Dessins, Illustrations, Comics),
    Les personnages sont, souvent, disproportionnés.
    Ceux de la vraie vie me semblent plus graciles... Est-ce un choix délibéré de l'auteur, une maladresse du poignet ou éventuellement un artifice (stylistique) pour accentuer le caractère absurde, sulfureux et parfois haletant de la situation ?
    En effet, dans les premières vignettes, on dirait des nains.
    Ensuite, au fil de l'intrigue, les sujets reprennent une forme plus... normale ce qui est bien curieux si l'on pense à l'acte crapuleux parfois odieux qu'ils s'apprêtent à commettre (en toute complicité). J'aurais opté pour l'inverse. Les voir tous deux tout rikiki dans une charentaise eût été une belle esbrifade.
    Merci de votre point de vue.
    La Fanette

    RépondreSupprimer
  4. Cette fanette m'agace au plus haut point.
    S.

    RépondreSupprimer
  5. Vous avez raison, je ne m'en étais pas aperçu... Vous avez l'oeil!
    Bonne fin de soirée

    RépondreSupprimer